le PARIS des oiseaux

DSC_0487

Paris est une ville qui abrite une grande variété d’oiseaux, et pas que des pigeons et des moineaux, contrairement à ce que certains peuvent croire. Dans cet article, je vous emmène faire un petit tour non exhaustif et en images, des oiseaux de la capitale. N’hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir ou optimiser l’affichage (les images paraitront plus nettes).

Ici un héron cendré a été surpris en train de pêcher des poissons rouges dans les bassins du parc de Bercy.

DSC_0609DSC_0614A quelques mètres du musée du Louvre nichent des hirondelles de fenêtre. Vous avez peut-être reconnu les motifs sculptés dans la pierre du Carrousel du Louvre.

Jeunes hirondelles de fenêtre quémandant de la nourriture

 

Jeunes hirondelles de fenêtre au nid attendant leurs parents

Caneton au jardin des Tuileries

Sur les différentes pièces d’eau parisiennes, il n’est pas rare de voir des canards colverts (ici un caneton sur un bassin du Jardin des Tuileries). Il y a aussi des cygnes tuberculés, comme celui-ci photographié en pleine séance de nettoyage, accompagné d’un tadorne casarca (photos prises au lac Dausmenil).

Tadorne casarca

Cette dernière espèce est en fait un oiseau d’ornement, auquel on coupe des plumes pour l’empêcher de voler. Mais certains individus arrivent à reprendre leur envol, une fois que de nouvelles plumes ont repoussées. L’aire de répartition naturelle du Tadorne casarca se situe dans le sud-est de l’Europe et au-delà.

_DSC5440

Perruche à collier au parc Montsouris

En continuant avec les oiseaux « exotiques », il n’a peut-être pas échappé à certains, que des perruches ont élu domicile dans certains parcs de la capitale. Il s’agit de perruches à collier, originaires des régions tropicales d’Asie et d’Afrique.

Foulque macroule et ses deux poussins

Foulque macroule et ses deux poussins

 

 

 

 

 

La Foulque macroule est un oiseau de la famille des rallidés, et niche sur les étangs des bois de Boulogne et Vincennes. Ici, un adulte et ses deux poussins au nid.

 

Faucon crécerelle

Le Faucon crécerelle est le grand prédateur d’oiseaux de la capitale. Ses proies favorites, à Paris, sont les moineaux. Près d’une trentaine de couples nichent sur les bâtiments parisiens, y compris sur des monuments célèbres comme Notre Dame de Paris et la Tour Saint-Jacques. Celui-ci a été photographié au Jardin des Tuileries.

Groupe de martinets noirs

 

 

 

Je finis par le Martinet noir, un oiseau remarquablement adapté au vol, mais aussi à la ville, puisqu’il niche dans les toitures. En dehors de la période de nidification, il ne se pose jamais. Il peuple le ciel de la capitale, de fin mai à fin juillet, et repart dès le mois d’août pour l’Afrique. On observe parfois des groupes de martinets socialisant, qui rasent les immeubles en poussant des cris stridents : un beau spectacle.

 

Pour en savoir plus sur les oiseaux en ville, je vous conseille d’aller faire un tour sur : http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/

Mouette rieuse au coucher du soleil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *